♪ Jorja Smith présente « Lost & Found », son premier album

© Rashid Babiker

À seulement 21 ans, Jorja Smith sort son premier album. Avec Lost & Found, elle confirme ce que tout le monde pensait déjà tout haut. Oui, c’est bien elle, la relève de la soul music.

Il y a plus d’un an, je vous présentais le titre d’une jeune chanteuse fabuleuse promise à un bel avenir. Alors qu’elle faisait ses premiers pas sur scène, elle possédait déjà tous les attraits nécessaires pour devenir une grande artiste. Son charisme, sa voix, son authenticité, les ingrédients qui composent le cocktail parfait. Une année est passée et jamais auparavant j’avais réalisé à quel point une vie peut changer en si peu de temps. J’avais oublié le pouvoir d’Internet. Celui de propulser si rapidement les personnes vers le haut. J’ai donc commencé à voir son visage un peu partout sur Twitter. Comme moi, les internautes sont vite tombés amoureux de cette voix frémissante qui balance entre le soul et le r&b, tantôt vers le jazz.

À 11 ans, elle écrivait ses premières chansons. Aujourd’hui, Jorja Smith a 20 ans et elle nous présente Lost & Found, son tout premier album.

L’univers de Jorja Smith

Sa carrière débute avec des featurings, notamment avec Drake et Kali Uchis. Avec 12 titres et aucune collaboration sur Lost & Found, Jorja Smith affirme sa singularité.
L’album débute sur le titre du même nom que l’album. Après une intro envoûtante de 1 minute 30, la voix de Jorja Smith retentit et là, c’est le coup de foudre. Fermez les yeux. Ça y est. Nous voilà plongés dans un univers fascinant, entre onirisme et sensualité. Entre soul et R&B. L’univers de Jorja Smith.

On flâne entre les morceaux en espérant que jamais ça ne s’arrête. On passe par le chemin des aînés avec « Where Did I Go ? » et « Teenage Fantasy » pour ensuite arriver à un passage encore inexploré, inauguré par « On Your Own ». Mention spéciale au morceau « The One » qui est probablement mon favori. Le passage des couplets au refrain est tout simplement magique. Avec des mélodies aussi douces que le miel, l’écoute se fait sans effort. Aucune discorde entre les titres, seulement une parfaite harmonie.
Et c’est sur une touche de mélancolie que l’album se termine. Dans « Don’t Watch Me Cry », c’est une Jorja au cœur brisé que l’on entend. Une hymne pour toutes les femmes qui ont vécu une rupture difficile.

Lost & Found est réussi. Très réussi. Avec l’énorme notoriété qu’elle a acquis en si peu de temps, la difficulté aurait été que cet opus ne corresponde pas à nos attentes. Mais Jorja Smith n’a déçu personne. Elle surprend même, en proposant bien plus qu’un simple album. Lost & Found incarne le début d’un nouvel âge d’or pour la soul britannique. À sa tête, bien évidemment, Jorja Smith.

« Un futur talent à suivre de très près » vous disais-je en 2017. Je vous avais prévenus…

Crédit photo : © Rashid Babiker

Laisser un commentaire