♪ Mes 4 performances live préférées

♪ Mes 4 performances live préférées

Roméo Elvis, Jorja Smith, Kali Uchis… pour le plus grand bonheur de vos oreilles, je vous présente mes quatre performances live favorites. 

Les lives sont le meilleur moyen de savoir si un artiste est capable d’assurer en dehors du studio. Ici, je ne parle pas de concerts mais plutôt de performances inédites que certains livrent pour les médias. On découvre ainsi une autre facette du talent de l’artiste. Car performer un morceau qui n’est pas de son répertoire peut révéler de sacrés surprises. Dans les pays étrangers, on déniche de magnifiques reprises grâce à cela. En France, j’aurais tendance à évoquer l’émission « Planète Rap » sur Skyrock où de nombreux rappeurs viennent nous vendre du rêve. Je ne l’ai pas mise dans mon classement, mais la collaboration entre LomepalAlkpote et Philippe Katerine restera longtemps gravée dans ma mémoire. France Inter ou Radio Nova présentent également de très belles reprises.

Pour vous, j’ai donc établi le top 4 de mes performances live préférées.

4. Kali Uchis – Never Be Yours

« Never Be Yours » est un morceau de Kali Uchis présent dans sa mixtape Druken Babble sortie en 2012. C’est avec cette performance que je suis tombée sous son charme. Dans le titre original, sa voix est trafiquée afin de lui donner un effet « mauvaise qualité », comme si l’enregistrement avait été fait à travers un téléphone. Personnellement, je trouve cette version nettement plus attrayante. Sa voix est tellement agréable à écouter qu’elle n’avait pas besoin de la transformer.

3. Jorja Smith – Man Down (cover)

En numéro trois, une cover très récente puisqu’elle date du 7 juin. C’est celle qui m’a donné l’idée de faire cet article. Pour faire la promo de son album Lost & Found, Jorja Smith a été invité par BBC Radio. C’est là qu’elle nous a livré cette magnifique reprise de « Man Down » de Rihanna. J’adore ce titre et à sa façon, Jorja lui donne une toute nouvelle atmosphère.

2. Roméo Elvis ft. Angèle – Victime de la mode (cover)

J’écoute cette cover tous les jours dans l’espoir qu’elle soit un jour enregistrée en studio. Sous la prod. du titre de SZA « Go Gina », Roméo Elvis et Angèle reprennent le mythique « Victime de la mode » de Mc Solaar. Les deux univers distincts du frère et de la soeur s’associent tellement bien. Ce live est tellement sublime qu’il mérite amplement sa deuxième place dans mon classement.

1. Joey Bada$$ – When Thugs Cry (cover)

La cerise sur le gâteau, le pompon sur la Garonne, le clou du spectacle ! Quatre minutes de pur bonheur. Cette reprise est littéralement tombée du ciel. Je suis certaine qu’elle a été faite rien que pour moi. Je ne sais comment, Joey Bada$$ a su comment me faire tomber amoureuse et c’est comme ça qu’il a décidé de réaliser cette cover. Parce que oui, reprendre Prince, c’est quasiment une demande en mariage pour moi. Je vous laisse profiter de l’écoute. La musique parle d’elle-même.

Crédit photo : © Joey Tortuga

♪ Jorja Smith présente « Lost & Found », son premier album

© Rashid Babiker

À seulement 21 ans, Jorja Smith sort son premier album. Avec Lost & Found, elle confirme ce que tout le monde pensait déjà tout haut. Oui, c’est bien elle, la relève de la soul music.

Il y a plus d’un an, je vous présentais le titre d’une jeune chanteuse fabuleuse promise à un bel avenir. Alors qu’elle faisait ses premiers pas sur scène, elle possédait déjà tous les attraits nécessaires pour devenir une grande artiste. Son charisme, sa voix, son authenticité, les ingrédients qui composent le cocktail parfait. Une année est passée et jamais auparavant j’avais réalisé à quel point une vie peut changer en si peu de temps. J’avais oublié le pouvoir d’Internet. Celui de propulser si rapidement les personnes vers le haut. J’ai donc commencé à voir son visage un peu partout sur Twitter. Comme moi, les internautes sont vite tombés amoureux de cette voix frémissante qui balance entre le soul et le r&b, tantôt vers le jazz.

À 11 ans, elle écrivait ses premières chansons. Aujourd’hui, Jorja Smith a 20 ans et elle nous présente Lost & Found, son tout premier album.

L’univers de Jorja Smith

Sa carrière débute avec des featurings, notamment avec Drake et Kali Uchis. Avec 12 titres et aucune collaboration sur Lost & Found, Jorja Smith affirme sa singularité.
L’album débute sur le titre du même nom que l’album. Après une intro envoûtante de 1 minute 30, la voix de Jorja Smith retentit et là, c’est le coup de foudre. Fermez les yeux. Ça y est. Nous voilà plongés dans un univers fascinant, entre onirisme et sensualité. Entre soul et R&B. L’univers de Jorja Smith.

On flâne entre les morceaux en espérant que jamais ça ne s’arrête. On passe par le chemin des aînés avec « Where Did I Go ? » et « Teenage Fantasy » pour ensuite arriver à un passage encore inexploré, inauguré par « On Your Own ». Mention spéciale au morceau « The One » qui est probablement mon favori. Le passage des couplets au refrain est tout simplement magique. Avec des mélodies aussi douces que le miel, l’écoute se fait sans effort. Aucune discorde entre les titres, seulement une parfaite harmonie.
Et c’est sur une touche de mélancolie que l’album se termine. Dans « Don’t Watch Me Cry », c’est une Jorja au cœur brisé que l’on entend. Une hymne pour toutes les femmes qui ont vécu une rupture difficile.

Lost & Found est réussi. Très réussi. Avec l’énorme notoriété qu’elle a acquis en si peu de temps, la difficulté aurait été que cet opus ne corresponde pas à nos attentes. Mais Jorja Smith n’a déçu personne. Elle surprend même, en proposant bien plus qu’un simple album. Lost & Found incarne le début d’un nouvel âge d’or pour la soul britannique. À sa tête, bien évidemment, Jorja Smith.

« Un futur talent à suivre de très près » vous disais-je en 2017. Je vous avais prévenus…

Crédit photo : © Rashid Babiker

♪ Jorja Smith – Beautiful Little Fools

♪ Jorja Smith - Beautiful Little Fools

J’ai découvert cette chanson le jour de sa sortie au début du mois, mais ce n’est qu’aujourd’hui que je me suis décidée à faire un article dessus car le message qu’elle transmet est important.
Jorja Smith est une chanteuse d’à peine 18 ans qui a fait son entrée dans le milieu de la musique il y a un an seulement. Sorti pour la Journée Internationale des Droits des Femmes, « Beautiful Little Fools » est un titre qui mériterait beaucoup d’attention.

Jorja Smith est une jeune anglaise issue de la petite ville de Walsall. Depuis l’âge de 8 ans, elle chante et compose ses propres chansons. En 2016, elle rentre dans le monde de la musique avec son premier single « Blue Lights », qui raconte son histoire, ce qui l’a entouré pendant son enfance à Walsall, à savoir la police (les « Blue Lights » s’apparente à la couleur des sirènes de police).  Elle enchaîne avec « Where Did I Go ? » en créant son propre clip vidéo, la mettant en scène simplement sur un fond blanc. Ensuite repéré par le rappeur Drake, Jorja a l’honneur d’apparaître sur son dernier projet, More Life. Avant ça, le 8 mars dernier, elle sort « Beautiful Little Fools », une vraie hymne féministe écrit par Jorja elle-même lorsqu’elle avait 16 ans.

« Where is the feminine race?
Where are these so-called independent women? »

Son jeune âge est aussi étonnant que son talent. À presque 19 ans, Jorja Smith possède une voix unique qui mélange soul et R&B. Le côté jazzy de « Beautiful Little Fools » s’accorde parfaitement avec son timbre de voix. La chanson questionne la position de la Femme dans une société dirigée par les médias. Jorja remet en cause cette société où la femme se sent obligée d’être belle et bête pour pouvoir plaire. Les médias ont mis en scène pendant des années des femmes maquillées, minces et photoshopées. À cause de ça, les jeunes filles s’aiment de moins en moins car elles ne ressemblent pas à cette fausse perfection qu’on leur montre depuis leur plus jeune âge.

À seulement 18 ans, Jorja Smith utilise sa magnifique voix et son don pour l’écriture pour remettre en cause la mauvaise image de la femme que notre société renvoie. Un futur talent à suivre de très près…